Dans ce nouveau mouvement de révolte populaire, Gros-Naze.com vous invite à lutter contre les cerveaux à pistons.

FFAC, tu m’auras pas !

Par contre, nous, on aura ta peau...
mardi 16 août 2005.
 

La FFAC, Fédération Française des Automobile-Clubs, select cercle de vicieux amourachés de mécaniques rutilantes et fumantes, a récemment attiré l’attention de nos mirettes ébahies.

S’il est toujours bon de connaître son ennemi, c’est donc investis d’une mission à but informatif que nous avons pu lire sous la plume du très recommandable Christian Gerondeau des propos à haute teneur en abrutinine, une nouvelle protéine ayant pour but de faire tendre vers zéro le QI moyen des citoyens du monde.

Face à une telle gabegie pour l’industrie de la protéine de pointe, que faire ?

Nous vous proposons une réaction mesurée mais qui peut s’avérer miraculeusement efficace en cas d’adhésion massive. Mode d’emploi :

Présentation du coupable

Sous des allures de site familial et sympathique, l’Automobile Club, organisme polymorphe issu de l’agrégation de plusieurs clubs régionaux, semble abriter un bien étrange lutin démoniaque dont les diatribes sulfureuses auront tôt fait de tacher l’oreille de celui qui s’en approche un peu trop.

En effet, on peut en première approche apprendre à loisir que l’Automobile Club est un lieu de défense du conducteur, qui permet d’assurer la sécurité du citoyen, de sa famille, de ses enfants, de son chat et de ses poissons rouges quand il est sur la route. Pour cela, point de magie noire ou d’astuce de renard, simplement de vagues protections juridiques, et un groupe de gens qui aiment les bagnoles, et qui se font des réunions interminables à disserter là-dessus.

Cependant, derrière cette façade bon enfant, quoiqu’un peu bêbête (le culte de la voiture me semble se dissoudre de plus en plus), il existe une frange de resistants implacables qui tiennent les rennes. Et c’est là que ça devient intéressant, puisqu’il faut alors se rendre sur le site de la Fédération Française des sus-nommés, la FFAC. On y trouvera un discours beaucoup moins consensuel, et surtout beaucoup plus incorrect. Je vous laisse seuls juges, en attirant particulièrement votre attention sur les éditos mensuels du président de la Fédération, Mister Christian Gerondeau (qui a une fort belle tête, ma foi !).

Les affirmations aussi gratuites qu’infondées qui siègent dans les pages de la FFAC se révèlent ainsi rapidement d’une rare violence verbale, puisque non content de prétendre que la voiture ne pollue pas ou presque, l’argument choc serait que les gens qui utilisent les transports en commun ne sont que des malheureux démunis pour qui cela est une obligation. En bref, les sales pauvres, quoi. C’est vrai, merde ? Qui voudrait entrer dans des wagons surpeuplés, des bus inconfortables, ou des métros sales et puants, à part les pauvres ... ?

Ce genre d’argumentaire, lu par quelqu’un qui manquerait légérement d’esprit critique et d’habitude de la chose, est apte à produire l’effet désiré, à savoir : sacraliser le moteur personnel, et détourner les volontés des alternatives communautaires. Nous estimons donc que ces textes sont dangereux pour la santé mentale de l’internaute, ce pourquoi nous proposons une mesure de contestation à grande échelle.

Réaction

Le but est simple : il sera sans doute impossible de faire retirer les brouets littéraires du tacheron Gerondeau, il convient donc d’essayer au minimum de se faire entendre, de leur casser les pieds, voire de provoquer une petite réaction. Pour cela l’activisme éléctronique sera la première voie à suivre...

Nous vous demandons donc selon votre inspiration et votre temps d’envoyer à ces messieurs de la FFAC un e-mail d’indignation, pour leur montrer à quel point ils peuvent se gourrer sur ce que pensent les gens.

Le but n’est pas de s’inscrire en faux contre l’automobile : ce n’est pas le débat. L’idée principale doit être de faire ressortir les contradictions flagrantes de leur point de vue : pourquoi s’acharner contre les transports en commun, comment prétendre que la voiture ne pollue pas sans donner le moindre chiffre ni référence, comment oser prouver la supériorité du transport routier par des statistiques autojustificatives, etc. ?

Nous vous mâchons à moitié le travail, puisque voici rien que pour vous l’adresse mail ou poster vos oeuvres, ainsi que quelques exemples de notre cru envoyés ces derniers jours :

Le contact : ffac.presse1@wanadoo.fr

Bien entendu, nous vous recommandons d’adresser le message en copie à votre antenne régionnale de la FFAC (liste dispo sur le site ) ainsi qu’à nous même, si vous voulez que nous l’ajoutions dans notre florilège.

Merci pour votre soutien !

Les exemples

-  Message 1 :
To : ffac.presse1@wanadoo.fr
Date : Wed, 10 Aug 2005 22:07:41 +0200
Subject : "pouah"

c’est la seule réaction qui me vient en parcourtant votre site, en particulier les "éditos" (notamment celui , particulièrement gratiné, vous en conviendrez aisément)

Autant d’immonde condescendance en deviendrait presque ridicule, si elle ne représentait pas cette frange puante de notre cher pays, qui passe son temps à nous vomir ses leçons navrantes, au lieu de s’occuper de son affreux postérieur.

Fort peu cordialement, Jérôme Gavet

-  Message 2 :
To : ffac.presse1@wanadoo.fr
Date : Wed, 10 Aug 2005 21:12:23 +0000
Subject : ’beurk’

Il semble que la médiocrité ait décidé de nous pondre des sites jaunes pouasseux, remplis de faussetés et autres cochonneries comme ici (édito mai 2005). J’aimerais cependant vous signaler des problèmes dans votre moteur de recherche qui semble être légèrement sectaire, puisqu’il refuse catégoriquement de parler d’automobile. Voici quelques recherches :

Recherche : effet serre Votre recherche n’a pas aboutie ’effet serre’ Veuillez entrer de nouveaux critères :

Recherche : ozone Votre recherche n’a pas aboutie ’ozone’ Veuillez entrer de nouveaux critères :

Recherche : pollution Centres mobiles de securite, depistages gartuits, liste Actions de sensibilisation a la securite routiere : verification etat des vehicules, seances theoriques, stages sur piste Liste des points de controle technique

Recheche : abrutis ? Votre recherche n’a pas aboutie ’abrutis’ Nous sommes actuellement trop cons.

JF Lalande

-  Message 3 :
To : paris@automobileclub.org, ffac.presse1@wanadoo.fr
Date : Thu, 11 Aug 2005 10:48:25 +0200
Subject : Absurdité

Je viens de lire avec effaremment quelques communiqués de presse et autres articles sur votre site, et je dois vous avouer mon indignation profonde et mon étonnement.

En effet, l’automobile club prétend défendre un certain nombre de valeurs, par exemple je cite :

"l’Automobile Club se bat quotidiennement pour que vos routes soient plus sûres, vos enfants mieux protégés, votre voiture plus fiable et que conduire demeure un plaisir et une liberté"

Pourtant dans de nombreux textes vous fustigez les transports en commun, comme par exemple :
édito juillet 2005
édito juin 2005
et ainsi de suite, et ce quasiment tous les mois...

Or je ne comprends pas en quoi le développement des transports en commun est incompatible avec vos idéologies de base pré-citées. De plus, il me semble clair que "le plaisir la liberté" de conduire ne peut être autre chose qu’une pure utopie que si les routes ne sont pas constamment embouteillées. Enfin, il me semble qu’en matière de sécurité et fiabilité, les transports en commun sont - de TRES loin - supérieurs à l’automobile.

Vous recommandez pourtant à tout un chacun d’utiliser préférentiellement la voiture, déplorant même que certains ne puissent pas se la payer et sont forcés de prendre les transports en commun. Mais que proposez vous donc ? De financer une voiture pour chacun sur les fonds personnels de votre Emminent Président le Grand Christian Gerondeau ?? Pour saturer encore plus un réseau déjà tellement dense qu’il est impossible de l’améliorer ?

Avez vous seulement imaginé une seule fois dans vos petites têtes que cela puisse être le contraire ? Qu’une grande partie des gens qui prennent les TC le font par choix, qu’ils refusent l’automobile ? Vous semblez conscient du fait pourtant : vous pleurez toutes les deux lignes parce que de méchants activistes anti voitures essayent de convaincre les pauvres citoyens de l’inutilité de l’automobile.

Bref, tout cela n’est pas cohérent : prétendre simultanément que les gens veulent tous des voitures et des routes et reconnaitre l’existence d’une opposition forte, cela me semble assez paradoxal...

Vos opinions n’appartiennent qu’à vous, et même si je ne les respecte pas, j’admet leur existence, puisque il est de notoriété publique que l’erreur est humaine. Je vous prierais donc en retour de ne pas considérer qu’elles sont généralisables. En effet, ce genre d’opinions étant de toute façon basées sur un égoisme et un individualisme puissant (la voiture personnelle VS le transport communautaire), il me semble évident que toute votre vision de la vie EST nombriliste, ce qui vous laisse à croire que ce que vous pensez est universel.

Et bien c’est dommage pour vous, mais c’est faux !

Je vous prie donc d’arrêter de déblatérer sur des sujets que vous ne semblez même pas comprendre d’un point de vue global. Jamais vos prétendue analyses ne remontent jusqu’à des causes rationnelles comme le lobby de l’industrie automobile, la société de consommation favorisant les comportements individuels, etc. Comme toujours, vous adoptez un point de vue étriqué et égoiste autour de votre objet fétichiste et compensateur, la Belle Bagnole.

En un mot comme en cent, je trouve vos discours tout à la fois ridicules et dangereux ; ridicules car ne reposant que sur le vent de l’autojustification puérile, et dangereux car vecteurs d’idées anti-humanistes.

Je vous demande donc de bien vouloir retirer tous ces articles de votre site, car le vrai fléau qui menace le Monde, l’Europe ou même - soyons nombrilistes - tout simplement la France, ce sont des opinions comme les vôtres, et non pas les volontés écologistes ou rationnelles qui adoptent des visions à long terme de l’humanité.

Je n’ose pas espérer pas un instant vous avoir convaincus, persuadé de la vacuité de ma démarche auprès de vous, et de votre obstination butée à vous accrocher à vos idées rétrogrades, mais croyez bien que je ne vous salue point, non, en aucun cas.

François Guerry.

Et maintenant, à vous de jouer...

Site de la FFAC : http://www.automobileclub.org/ffac/
Site de l’automobile club : http://www.automobileclub.org/
Répondre à cet article