Qu’est ce que le zsh ?

jeudi 11 décembre 2003.
 
Un jour de novembre, il pleuvait sur la sainte terre americaine, Linus Torvald rentra dans son garage pour programmer un peu. Au milieu des pneus, de l’huile de moteur, il commencait a écrire son propre noyau et pour rester dans les livres d’histoire comme le brave Bill, il s’est installé sur un établi plein de camboui. C’était le début des années 90 et Matthieu Duclos usait encore ses fonds de culotte sur les bancs de la fac.

Bientot, on lui ferait porter une robe mais ca, il ne le savait pas encore. Linus était en train de s’attacher à faire marcher l’ip masquareding à l’intérieur du firewall intégré au processus qui gére l’ultra DMA des disques dur de plus de 12Mo qui allait bientot inonder le marché ; mais la son doigt ripa : il envoya son kernel sur internet auquel il s’etait malencontreusement connecté pour chercher le prix des pièces de son moteur diesel, il faut dire qu’il travaillait dans son garage pour faire comme le père des fenêtres. Ce fut instantané : à travers les fibres optiques de la lumière (et de l’espace) son noyau fit le tour du monde.

A l’autre bout du globe, dans un coin des saints Etats Unis d’Amérique, Steve Bourne s’ennuyait ferme. Il venait tout juste de gagner la nième partie de Pong sur son ATARI 12800 (le premier qui m’envoie un mail pour me dire que ca n’existe pas, je le tue). Il alla tout naturellement sur le net pour télécharger les niveaux suivants et pour discuter sur le newsgroup pong.news.micro$oft.com. Surprise : il recut par email un kernel signé Linus vu qu’il faisait partie de la mailing liste I_hope_for_a_liberation@feed.all.pingouin.com. Il pris la petite chose et la mit sur un de ses PCs, dans son garage (oui oui, lui aussi). C’était chouette. Il se dit que pour l’utiliser il faudrait peut être avoir un petit programme pour pouvoir lui parler doucement, la nuit. Dans le jargon, ca s’appelle un Shell. En une nuit, chronomètre en main, le brave Steve écrivit le Bourne Shell, autrement dit "sh". Fort content de ca trouvaille il allait s’en aller dormir, mais son doigt ripa : il envoya son oeuvre sur internet, fort développé à l’époque. La suite ne fut qu’un coucours de circonstance. Une holding de pingouins voulut ridiculer le noyau muni de son shell et fit de sa croisade le succès de ce dernier. Bill Gates mourru quelques jours plus tard, dans des rales d’agonie alors que LinuX venait d’envahir 99% des Pcs du marchés. Apple se reconvertisait dans l’élevage de poires.

Non content de son succès, des petits malins s’amusèrent à vouloir copier le grand Steve et ils produisirent des erzats de son shell : csh, bash, crstrszsh et zsh. Steve utilisent toujours son vieux sh parce qu’il trouve que c’est mieux et que c’est lui qui l’a fait. Il est un peu con ce Steve... Les vrais pingouins utilisent zsh ou tcsh. Les rigolos le bash et Steve sh. Arf. Tous ces jolis "shs" étaient munis de nombreuses instructions de programmation hyper évoluées et c’est d’ailleurs pour ca que je programme tous mes logiciels (alcolisés (comprends qui peu)) en zsh. Le reste, c’est pour ceux qui veulent utiliser les langages sous évolués comme Perl ou Python 3.12. En zsh, on dispose du "if", du "for" et du "while". Avec ca, on fait tout. Même le café.

Alors, pour Monsieur Ra Dada, en résumé, le zsh, c’est un shell d’exploitation sous linux. Mes trois paragraphes précédents ne sont que des balivernes.

Répondre à cet article

Forum