Y’a des coups où on est contents de Raffarin

mardi 23 septembre 2003.

Il est peut être tant que les Italiens arrêtent de déconner avec Berlu. Après des épisodes estivaux sur la thématique de l’allemand en short et une belle blague de potache à la le pen, on se disait que le cher ami de double u allait se calmer un peu, notamment parce qu’il est quand même président du conseil de l’Europe.

Il n’en est rien : en une semaine, il a à la fois insulté les magistrats transalpins (comme on dit dans l’équipe ; à l’ouest rien de nouveau...) en gros de demeurés, d’incompétents et d’escrocs. Dans un pays ayant quelques menues difficultés avec la mafia, s’en étant plus ou moins sorti par le courage des juges (qui ont payé, comme on dit dans Scrupule, un lourd tribut à cette lutte. Cf l’assassinat du juge Falcone), déjà, ça fait un peu tâche.

Et voilà t’y pas qu’il repète les plombs récemment en disant que "Mussolini n’a tué personne".

Argl, là ça ne passe plus, on arrête de jouer.

Amis Italiens, je ne peux pas imaginer que vous soyez assez cons pour soutenir encore une telle raclure, un immonde déchet putride de cette espèce. Vous qui avez mis des "Pacce" sur vos fenêtres, virez ce mec qui tous les jours baffoue la démocratie !!


Répondre à cette brève

Forum