France d’en bas tu repasseras

mercredi 1er octobre 2003.

Voilou, Raffari(e)n vient de montrer clairement ce qu’il pense des dédicions des élus locaux, et aussi par la même occasion où il place la parole de l’Etat.

En supprimant les aides au développement des transports en commun de nombreuses villes (montpellier, strasbourg, clermont, grenoble, ...), il faut bien conclure que :

-  la france d’en bas est uniquement un concept de communication.

-  la décentralisation, c’est surtout la politique des copains en local

-  retirer des aides au développement des transports publics et des pistes cyclables, faire mentir l’état, pour finalement gagner quelque chose comme 100 millions d’euros, ce n’est pas une gestion rationnelle d’un budget qui explose, mais un vrai choix politique et social : le tram, le vélo, les transports alternatifs à la voiture, on s’en cogne le haricot chez les Chirac, les Raffari(e)n et les Bachelot. L’écologie politique de Chirac est uniquement un produit d’exportation, subventionné par les lobbys des cafetiers et des pollueurs péteurs.


Répondre à cette brève

Forum