Nadine Trintignant

jeudi 2 octobre 2003.

Nadine Trintignant sort aujourd’hui un bouquin sur sa fille. Ou plutôt un réquisitoire contre Cantat.

Ce procédé choque.

Non pas qu’on trouve la MOINDRE circonstance atténuante à Cantat, ni qu’on envisage un seul instant que Marie T. ait fait quoi que ce soit qui puisse justifier l’extrême violence de ce meurtre.

Cependant, je me souviens des images poignantes du père à l’enterrement, et j’ai quand même du mal à accepter que la mère pousse un "cri de douleur" (selon son avocat) via une publication nationale, dont la presse people a eu les morceaux croustillants.

Ces dérives, compréhensibles de la part d’une mère meurtrie, sont, soyons en certains, manipulés par les avocats, les éditeurs et les magazines people, avides de publicité et de révélations choc.

Voir en ligne: l’article de Libé.

Répondre à cette brève

Forum