Poster un message

En réponse à :

De la détestation systématique du marketing

Ou comment je soigne mon overdose.
mardi 13 juin 2006 par François Guerry
Pourquoi et comment j’en suis arrivé aujourd’hui à detester encore plus les publicitaires.

En réponse à :

> De la détestation systématique du marketing

mercredi 28 juin 2006

Salut Sioc toujours en verve à ce que je vois !

J’ai appris des trucs dans ton article : je ne connaissais pas le teasing et en y repensant, on a subi cette technique sur le campus de Lyon1 pour vanter je ne sais plus quelle soirée étudiante (en recollant au passage des affiches militant contre le CPE). Bref...

Je trouve l’idée de détournement très fine et on a vu dans le mouvement altermondialiste comment des critiques de la pub ou des médias ont été capables de retourner les slogans contre le système (par exemple le T shirt rouge Anticapitalista écrit de manière "Coca cola").

Juste un commentaire sur la fin : tu demandes aux publicitaires (cocaïnés ;-) de se responsabiliser. Le pb, et le bouquin 99F de Beigbeder le montre bien, c’est qu’eux mêmes sont dans le système. En clair, même s’ils ne croient pas à la nécessité de vendre (il y a beaucoup de cyniques dans ce milieu), ils obéissent car en obéissant ils ont accès à du fric, un standing, un niveau de vie et à une activité pas trop aliénante et même parfois créative. Bref, tout ceci les fait tenir.

On ne peut donc pas faire confiance aux pubeux eux mêmes pour nous libérer de la pub. Pour moi, seul un mouvement de fond de la société peut ébranler les Séguéla et autres. Ce mouvement doit travailler pour montrer le lien entre le dévelppement de techniques de plus en plus raffinées et de plus en plus effrayantes pour nous faire consommer (cf. Le Lay, PDG de TF1, pour qui la mission d’une télé est de vendre du temps de cerveaux disponibles) et le contexte dans lequel cette véritable aggression publicitaire s’est établie - à savoir une course à la production telle que chaque nouveau marché est rapidement saturé de produits, à tel point que la pub reste le seul moyen pour prendre un petit avantage sur le concurrent. La privatisation du 12 est d’ailleurs un modèle assez hallucinant de matraquage pour les 118. Et le gagnant a été celui qui a le plus acheté d’espace pub à la télé notamment.

Quand on pense à ce gâchis quotidien causé par la pub à la fois matériel (les kilos de papier qui sont autant d’arbres exterminés et de gaz à effet de serre relargué) et humain (tous ces cerveaux créatifs qui planchent sur des conneries alors qu’ils pourraient nous émerveiller s’ils étaient utilisés par exemple pour éduquer par le biais de l’art ou de la science), y’a vraiment des milliers de raisons d’agir contre la pub...

En tous cas, merci pour cet article qui fait réfléchir.

PS : un lien pour un site critique de la pub :


Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[s'inscrire] [mot de passe oublié ?]